COMMENT LE LEADER TCHÉTCHÈNE DE DAESH ET SON PARTENAIRE TADJIKISTANAIS SONT CIBLES PAR L ARMÉE SYRIENNE

lklihjlijhli

Par M. Abdel Latif (21/06/15)

L’organisation terroriste de l Etat islamique d’Irak et de  Syrie (ISIS ou Daesh) a des pertes consécutives sur plusieurs fronts en Syrie notamment au sud de Hasakah, mais encore plus,  dans la région de l aéroport de Deir Ezzor. Ce lieu est un point stratégique pour le contrôle de la ville dans son ensemble, car il permettra à l’organisation meurtrière de se connecter avec les régions frontalières d’Irak, y compris Palmyra. Cette avance de Daesh bien souhaitée depuis longtemps aurait donnée à l’ organisation la satisfaction que son  souveraineté serait étendue  géographiquement. Selon une source locale de la ville de Al-Muhasan-dans la campagne est  de Deir ezzor-, le plus grand bastion de l’organisation dans l’est de la Syrie,  vendredi passé   un grand nombre de véhicules blindés et équipés de mitrailleuses est arrivé  dans la ville par le sol irakien. Ces véhicules transportaient plusieurs hommes  en uniforme, lourdement armés. Ils sont entrés dans le centre-ville et se sont réunis avec leurs véhicules près de la mosquée Safa, puis ils ont interdit l’ approche à leur zone démarquée, forçant les habitants à rester confinés dans leurs maisons.

La source a indiqué qu’un haut responsable (cadre!!) de l’organisation terroriste résidant de la ville, accompagnait le criminel de guerre Abou Omar al Shishani (le Tchétchène) ainsi que  Gul Murad Halimov-qui a servi en tant que commandant des forces spéciales de la police du Tadjikistan: Il a rencontré ces deux leaders djihadistes en Syrie pour une raison importante. Ils se sont dirigés avec toute une délégation armée à une mosquée voisine, et quand le soleil s’ est couché  , ils ont pris un véhicule de la zone d’ Almrieih Hawijah. Il semble que Abou Omar al Shishani  et le Tatzistanais Halimov, sont allés à la région pour élaborer un plan dans le but d’ attaquer l’aéroport de Deir Ezzor. Cette réunion aurait été   prévue en avance , car la semaine dernière, les résidents avaient remarqué  une mobilité inhabituelle par des véhicules arrivés en provenance des provinces de l’Est (champs de puits de pétrole , Abou Kamal,  Hawijah Almrieih et Albuamr du territoire irakien). Selon la même source, vers 23h00 ,dans la ville d’Al Muhassan on entendait des fortes explosions et des tirs terribles. Etant donné que là s’ étaient concentrés tous les grands combattants de Daesh, des fusées de l’ armée arabe syrienne ont été  lancées probablement depuis  Hawijah Almrieih. Parmi les blessés étaient les sanguinaires , et maîtres de décapitation, de l’ organisation d ISIS . Il s’ est plus tard avéré qu’ autant Al Sisani que Halimov ont été ciblés.

3514396889283_516189250_n

La source a déclaré avoir entendue le lendemain l’un des leaders de l’organisation terroriste Daesh dire à travers sa connexion Bkieda que ”le cheikh Abou Omar a été infecté,” et qu’il y a ”la peur de l’ éveil des apostates” , évoquant probablement les chefs tribaux de la zone du désert qui se posent contre  Daesh avec des embuscades sur les lignes principales. La source confirme que Halimov est surement tué . Il confirme avoir  été témoin  du transport de son convoi dirigé  à l’est vers le territoire irakien, et portant le corps mort de Halimov avec des mesures de sécurité très strictes. Un second convoi militaire a été vu se déplacer de la ville de Raqqa pour effectuer le transfert d’ Abou Omar al Shishani à l hôpital , cette fois si grièvement blessé, qu il est presque impossible de survivre .

La source  précieuse rapporte que samedi,  l’armée syrienne a bombardé plusieurs postes de l’organisation à Muhasan,  provoquant de nombreuses victimes au sein de l’ Etat Islamique: grand nombre des morts et  des blessés. Cette situation désastreuse a apparemment forcé l’organisation à évacuer rapidement le terroriste Tchétchène de la ville. Selon des informations confirmées , la police religieuse de Daesh a ensuite procédé à une campagne d’arrestations dans la ville alors que les habitants tentaient de s’évacuer. Ils ont arrêté 10 jeunes, dont trois étudiants qui sont rentrés récemment à la ville ainsi que sept commerçants venant d’autres régions comme Kalmaadin ou Abu Kama. Tous sont amenés  pour un interrogatoire en chef  d’ inculpation de ”la collaboration avec le gouvernement syrien” qui est punie par exécution.

 L’organisation terroriste semble possédée par  syndrome de persécution, voit ”des espions syriens” partout et des ”cellules gouvernementaux” qui ont transmis des informations à l’armée syrienne sur le sommet terroriste  de la ville. En même temps des informations en provenance de la ville de Raqua, publiées dans divers sites arabes, font état d’ une zone de sécurité daechiènne  par des gardes spéciaux , autour du stade municipal et de l’Hôpital National. On doit ajouter ici que des ONG humanitaires composés par des médecins ou autre personnel , ont à plusieurs reprises fournit leur assistance aux takfiristes damnés  de Raqua en accusant le gouvernement syrien pour non assistance aux envahisseurs atroces du pays!!!!

Plusieurs sources diffusent qu’ un grand nombre d’antibiotiques circulent (Aloradih /Krchahat Helka et Aldoka) et que de nombreux  «Cobra» ou des missiles antiaériens portés au dos ont fait leur apparition. En plus, dans tous les bâtiments de proximité sont dispersés des tireurs d’élite, bien que Raqqa reste la capitale de l’État islamique en Syrie, peuplée par toutes les «familles» des extrémistes occidentaux qui veulent vivre leurs obstinations maladives. Selon une source de la ville infernale, des membres de Daesh, tous en uniforme noire, jamais vus antérieurement, se sont resurgis.  Il s’ agit d’ une délégation tchétchène d’urgence, dont la présence à l’intérieur du bâtiment de l’hôpital signifie que le terroriste Tchétchène Abu Omar  est en cours d’ un traitement médical.

Selon  une autre source, l’organisation parcourt un étape de  folie . Elle effectue des vérifications approfondies dans tous les foyers, même dans les zones qui étaient autrefois kurdes. De ses  inspections minutieuses, ne sont même pas exclues, leurs propres femmes! La peur que de systèmes électroniques portés par des agents de sûreté nationale syrienne, aident l’aviation syrienne à identifier certains points, les a ravagé. En ajoutant  la mort de Halimov à la  blessure grave de Shishani – idole du terrorisme au sol syrien-, celui qui a enseigné en premier l’art de décapitations connu par la guerre de Tchetchenie, est un coup très douloureux pour l’organisation.

Toutes ces informations sont croisées. La télévision  syrienne vendredi soir, pendant les Flash News  , a diffusé   le ciblage de 15 mécanismes de l’organisation et  la destruction de son siège à Hawijah Almrieih et   à Hawijah skr. Samedi soir,  SANA a confirmé que l’armée syrienne à visé  deux véhicules blindés et un défenseur de l’organisation terroriste dans la ville de Mohassan. Par conséquent, l’exactitude de l’information des sources du site  arabe shamtimes et arabe presse n’ est pas contestée.

dimpenews.com