LE TEMOIGNAGE D’ UN CORRESPONDANT RUSSE: CE QUI SE PASSE EN SYRIE EST EPIQUE

40833180530_3520614596151754375_n

254792639945_8949602974492924073_n (1)

“Nous sommes arrivés à l’aéroport de Deir Ezor par un hélicoptère militaire. Dans cet aéroport des troupes syriennes sont assiegées pendant trois ans en raison du blocus des terroristes.
Avant de nous rendre à la ville j’ ai  demandé au responsable de me permettre d’assister au moins à une sortie de guerre:  ici elles se poursuivent, malgré le siège étouffant.

A l’aéroport il y avait un grand nombre de vieilles avions sans moteurs et sans pneus dont les soldats  utilisent commes pièces détachées pour leurs jets en fonction.

Je ne pouvais pas  croire à mes yeux quand je regardais la préparation pour le décollage d’un chasseur MiG-21 dont la durée de vie utile avait inévitablement  expiré.

Je voyais des fils d’acier au sein de la structure des pneus qui trainaient en bas et laissaient leur impact sur la piste . Il est à noter que le nombre des aéronefs  a diminué à cause des centaines de fragments qui les ont endommagées lors les attaques  terroristes pendant ces trois ans.

Après , je vois un  soldat qui dépose les “missiles” dans les ailes de l’avion et il est clair qu’il s’ agit des bombes artisanales improvisées, les fissures de la soudure apparraissent encore .

Un pilote syrien s’ approche, prêt à rélever ce défi avec un sourire.

Il caresse son avion tendrement, comme à un enfant qu’ il aurait  longtemps  à voir et ensuite entre dans le cockpit.

Il décolle de manière presque verticale, car l’ aeronef  est  exposée aux bombardements des terroristes à tout moment!

Je ne sais pas comment décrire les moments que j’ ai veçu avec ces combattants …

La plupart d’ entre eux n’ avaient pas vu leurs familles depuis le début de la guerre et du génocide …

En plus, pendant trois ans, ils vivent ici exclus, en reçevant des approvisionnements  lancés par des  hélicoptères militaires:

Pourtant ils gardent toujours  le sourire…

Je ne connais pas le secret de leur détermination, ici dans ce désert.

Mais ils sont souriants.

Ici en Syrie il ne s’ agit pas d’ une guerre ..

Il s’ agit d’ une épopée dans tous les sens du terme …

Il est épique ce qui se passe “

S. Yankov

dimpenews.com