16730238_1231836590204432_8638533049534497103_n-1

Thriller à Astana. L΄ ambassadeur Bachar al Jafari représentant officiel de la Syrie aux négociations d Astana II (Kazakhstan) a survécu d΄ une d΄ assassinat . Le chef de la délégation syrienne, represantant permanent de la Republique Arabe de Syrie, auprès de l’ Organisation des Nations Unies a survécu à une tentative d’assassinat à Astana où hier ont commencé les réunions préliminaires. Les services secrets russes ont reussi à empêcher au dernier moment un attentat suicide par kamikaze portant une ceinture explosive , prêt à détoner le méchanisme . Le contre espionnage russe a découvert une cellule terroriste qui gerait l’action du kamikaze. Ce dernier se trouvait près de l’entrée securisée déstinée seulement pour les membres des délégations de l alliance russo-irano- syrienne , tout près du Bureau des services de securité. Le terroriste était habillé d une uniforme policière et attendait l’arrivée et l’entrée de l΄ Ambassadeur syrien par cette passerelle securisée. Il allait s΄ approcher et détoner le mechanisme explosive en le traînant à la mort. Le contre espionnage russe a même disloquée cinq membres de la cellule terroriste laquelle dirigeait le kamikaze et conformément aux premières informations, ils appartenant à l’État islamique (Daesh). Ils sont tous arretés et détenus. Le terroriste qui allait réaliser l attentat suicide a déjà avoué en plaidant coupable. D΄ autre part les services secrets russes ont demandé aux services compétants du Kazakhstan l’autorisation d enqueter les membres de l organisation terroriste en territoire russe . De là l΄ enquête va se mener avec la participation de leurs homologues kazakhs. Ils doivent ensembe compléter l’ investigation en identifiant les réseaux terroristes qui ont cooperé à la planification et réalisation ( échouée ) de cet act criminel . Cet evenement qui pourrait avoir des consequences tragiques autant au niveau politique et militaire, a provoqué une grande inquiétude en Russie et au Kazakhstan. Les autorités compétentes de deux pays se demandent comment ces terroristes dangereux ont pu se procurer des passports. Selon des fuites par des sources russes, les terroristes de Syrie ont passé en Irak et de là en Jordanie d’où en utilisant leurs passeports sont arrivés à Moscou. De la capitale de la Fédération Russe, il ont voyagé à Astana. Les cinq terroristes arretés ont subi des interrogatoires durs et approfondis car les Russes sont surtout intéressés à savoir leurs contacts dans la Fédération et dans le Kazakhstan et en deuxième lieux de connaitre leurs liens en Irak, Syrie et Jordanie. Les ordinateurs et les téléphones satellites appartennant au reseau terroriste, ont été saisis et sont censés de fournir des réponses satisfaisantes . Ces appareils sont aussi transportés en la Russie avec l approbiation du Kazakhstan.addiyar 15.2.17

dimpenews.com