Syrie: La Mère d’ un Martyr parle….

La Mère d’ un Martyr parle….écoutez sa voix, d’ au delà…

-Une tasse d’eau suffisait pour onze étoiles … dans un siège … et une miche de pain qu’ils étaient habituées à se nourrir …
Et une coupe de mort vous suffirait …? “
Je déteste les carences …
Je déteste la prospérité …
J’aime me promener parmi les champs de blé et sous les oliviers. Et je m’abrite sous des branches de chêne …
Vous et moi sommes seuls et personne ne peut nous entendre.
Maman a préparé la nourriture que vous aimez; pain, huile chauffée, tomate et sel.
N’esquive pas, écoute l’autre:
A l’époque où tu étais au siège, je te parlais, j’avais l’habitude de te conseiller sur tout … et je te pose encore beaucoup de questions qui me tourmentent…

L’image contient peut-être : 2 personnes, barbe


Aujourd’hui, tu es celui qui est libre et c’est moi qui suis le prisonnier. Nous avons échangé des rôles. Et vous ne semblez pas vous rappeler de la dureté de ce siège . Et vous ne vous souviendrez plus de mes rêves utopiques. Il semble que ce soit un rêve auquel j’aspire jusqu’à ce que je voie la réalité dans laquelle nous devons mener des batailles et des épreuves malgré toutes les pierres d’achoppement mortelles qui m’empêchent même de creuser. Cependant, je me lève avec force et j’ avance sur le chemin des épines avec attention et prudence .
Parfois, je ne vous croyais pas quand vous me parliez de certaines situations et des péchés majeurs, oui, j’ai essayé de ne pas tomber au piège des fosses remplies d’eau rouge couvertes par le foulard vert insidieux qui peut être un effondrement et une noyade.
Mais, il semble que celui qui vous regardait n’était ni de votre équipe ni de votre clique de sang… Il était de ceux qui voulaient que vous vous fâchiez, que vous vous révoltiez et que vous tombiez …
Ils n’ont pas réalisé que vous êtes les sobres, et ce sont eux qui se noient dans la mer de la trahison, du mensonge et de l’hypocrisie.
Pour tes yeux je dis:
Nous vivons les moments de la victoire que vous nous avez promise, la guerre comporte de nombreux chapitres. Aujourd’hui, après les balles, c’ est avec de mots que l’ on pourrait tuer une nation. Mais c’est une guerre pour être libres et ils essaient toujours de nous la voler et de vous empêcher de vivre l’euphorie de la victoire.
Oui, on reste avec les gardes de l’aube, on suit leurs actualités.
Ne m’avez-vous pas dit: “Ma mère, si le siège de votre fils était levé, resteriez-vous sur votre garde et vos prières ?”
Et maintenant je vous dis, que suis avec vous malgré l’attaque du désespoir, c’ est vous seul qui pourrait me sauver.

L’image contient peut-être : 1 personne, debout et plein air


Si je sens l’apogée du désespoir, je me souviens de ta volonté…
Si j’ai faim, je dis que ceci viens de toi!
Si je me sens fatiguée, je me souviens que tu défiais le destin avec ta patience
Et si le désir ardent de toi m’attaque tel qu’il est maintenant, tu viens à moi avec la permission du Seigneur du Monde. Chaque fois que je t’appelle, tu viens. Oui, tu es ici maintenant.
La victoire approchait et les habitants du pays se trompaient.
Les êtres humains se sont transformés en un autre monde qui ne vous ressemble pas, Oh, Oh, pourquoi, ange? Qu’est-ce qui nous a changés?
Comment pouvons-nous revenir à l’ état que nous étions?
Je veux te rappeler que tu me disais:
“Maman, pourquoi sommes-nous pauvres et il y a des gens riches?” “Ma mère, pourquoi grand père qu’ est-il un officier supérieur, et notre voisin qui est un officier subalterne, lui, il a tout et vous , vous n’ avez presque rien?”
Je fuyais la question.

“Ma mère, pourquoi mon salaire de l’État est-il de 25 livres et mon frère a un salaire de 200?”
Vous vous souvenez de vous avoir dit: ”Tais-toi Haj!”
Est-ce que tu sais pourquoi? Parce que je ne connaissais pas la réponse, et aujourd’hui je ne connais pas encore.
J’essayais de tous mes efforts d’être libérée pour retourner dans votre nid, mais il y avait ceux qui sont venus avant moi et qui vous ont libéré dans l’espace du royaume, et je suis restée le prisonnier à la recherche de votre âme demeurant dans mon âme.
“Je t’aime, jusqu’à la fin des temps”

dimpenews.com